Un cadre institutionnel unique

L'Union européenne possède une organisation institutionnelle sans équivalent dans le monde. 

Les grandes priorités sont élaborées et fixées par le Conseil européen, qui réunit dirigeants nationaux et européens à Bruxelles. Il donne l'impulsion et l'orientation politique. Les intérêts de l'UE, dans leur ensemble, sont défendus par la Commission européenne, dont les membres sont désignés individuellement par les gouvernements nationaux et validés par le Parlement européen.
​Les citoyens de l'Union sont représentés par les députés européens, élus au suffrage universel direct au Parlement européen. Tous les 5 ans, des élections sont organisées afin de renouveler les députés européens. Le Conseil de l'Union européenne quant à lui, défend les intérêts des Etats membres par l'intermédiaire des gouvernements nationaux. 

Établir les priorités

Le Conseil européen fixe les orientations politiques globales de l'UE. En revanche, il n'a pas le pouvoir d'adopter la législation. Dirigé par un président – actuellement le Belge Charles Michel –, il se compose des chefs d'État ou de gouvernement des États membres et de la présidente de la Commission -actuellement l'Allemande Ursula von der Leyen. Il se réunit au moins deux fois par semestre, pendant plusieurs jours.

Élaborer la législation

Trois institutions interviennent dans le processus législatif:

 

Tout d'abord, le Parlement européen, composé de 705 députés élus au suffrage universel direct, qui représentent les citoyens européens. Il fonctionne de la même façon qu'un parlement national. 

 

Ensuite, le Conseil de l'Union européenne, qui représente les gouvernements des États membres. La présidence du Conseil est assurée alternativement par chaque État membre, selon un système de rotation. Le Conseil de l'UE réunit tous les ministres d'un portefeuille donné (l'agriculture ou l'écologie par exemple). Les ministres des Affaires étrangères et européennes se réunissent au moins une fois par mois à Bruxelles et préparent les réunions et les décisions des leaders nationaux.

Enfin, la Commission européenne, qui représente les intérêts de l’Union dans son ensemble. Elle se compose de 27 commissaires européens -soit un par Etat membre- désignés par les gouvernements nationaux. La Commission propose les directives ou règlements et s'assure de leur mise en oeuvre dans les Etats. 

Ensemble, ces trois institutions utilisent la «procédure législative ordinaire» (ou «codécision») pour élaborer les politiques et la législation mises en œuvre dans toute l'UE. En principe, la Commission présente des propositions de législation qui sont adoptées par le Parlement et le Conseil. Une fois adoptés, les actes législatifs sont mis en œuvre par les États membres et la Commission, qui est chargée de veiller à ce qu'ils soient correctement appliqués.

Autres institutions et organes de l’UE

Deux autres institutions jouent un rôle crucial. 

La Cour de justice de l'Union européenne veille au respect de la législation européenne.  La Cour des comptes contrôle le financement des activités de l’UE.

 

Les compétences et les responsabilités de ces institutions sont définies par les traités, qui constituent le fondement de toutes les activités de l'Union. Les traités définissent également les règles et les procédures que les institutions de l'UE doivent observer. Ils sont adoptés par les présidents et/ou les Premiers ministres de tous les États membres, et sont ratifiés par les parlements nationaux.

L'UE possède également un ensemble d'institutions et d' organes interinstitutionnels qui remplissent des missions spécialisées : 

  • Le Service européen pour l'action extérieure (SEAE) assiste le haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. Cette fonction, actuellement occupée par Josep Borrell Fontelles, consiste à présider le Conseil des affaires étrangères, diriger la politique étrangère et de sécurité commune et assurer la cohérence et la coordination de l'action extérieure de l'UE.

  • Le Médiateur européen enquête sur les plaintes pour mauvaise administration déposées contre des institutions ou organes de l'Union européenne.

La construction européenne reste méconnue de la plupart des citoyens, ce qui alimente rumeurs, fantasmes et idées fausses à son égard.

Les Décodeurs de l'Europe, lancés par la Représentation en France de la Commission européenne fin 2016, visent à apporter des réponses aux questions, idées reçues ou mythes sur l'Europe en expliquant de manière simple, accessible, vérifiable et avec une touche d'humour ce qu'est et ce que fait réellement l'Union européenne. 

Rien de plus, rien de moins.

Vous voulez en savoir plus ? Cliquez ici ! 

26D rue de la République 25000 Besançon

37 Boulevard de la Trémouille 21000 Dijon

  • Black Facebook Icon
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube

besancon@bfc-europe.eu ; 03 81 21 29 55

dijon@bfc-europe.eu ; 03 80 30 67 88

Nos horaires d'ouverture : du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h

© 2019 Maison de l'Europe en Bourgogne-Franche-Comté